Carnet de santé

La maladie cœliaque

Le 16 mai est la journée mondiale de la maladie cœliaque. Une journée visant à la sensibilisation, cette année la sensibilisation s’est déroulée sur un week-end, du 14 au 16 mai !

La maladie cœliaque quésaco ?

La maladie cœliaque ou intolérance au gluten est une maladie auto-immune chronique de l’intestin grêle. Au long terme, elle provoque une atrophie des villosités de la muqueuse intestinale ce qui va altérer la digestion et l’assimilation des minéraux et vitamines.

Le gluten c’est quoi ?

Le gluten est une protéine d’origine végétale contenue dans de nombreuses céréales. Pour se souvenir des sources de gluten un acronyme parlant aux cavaliers est un bon moyen mnémotechnique : SABOT.

  • Seigle
  • Avoine
  • Blé (dont épeautre et kamut)
  • Orge
  • Triticale (croisement entre le seigle et le blé)

Quels sont les symptômes ?

Les principaux symptômes de la maladie cœliaque sont : des crampes abdominales, un déséquilibre intestinal (se traduisant par des diarrhée et/ou constipation), nausée, asthénie (fatigue intense), une perte de poids non volontaire, des carences en vitamines B12, vitamine B9, vitamine D, calcium et fer. Chez les enfants, une cassure ou stagnation de la courbe de croissance est souvent observée.

Rendez-vous chez votre médecin, si vous soupçonnez souffrir de la maladie cœliaque. Un avis médical permettra de vous éclairer.

Traitement :

Il existe aujourd’hui qu’un seul traitement à disposition des intolérants au gluten : un « régime » sans gluten à vie, ce « régime » correspond à l’éviction de l’ingestion de gluten.

On retrouve désormais des produits avec le logo « épi barré » qui est une source de qualité et que la teneur en gluten du produit a été contrôlée. En effet, les produits avec le logo « épi barré » contiennent une teneur en gluten résiduel inférieur à 20mg par kg d’aliment.

A savoir que l’Assurance Maladie après quelques démarches administratives permet un remboursement jusqu’à 60% du tarif de certaines dépenses alimentaires liées à votre pathologie.

Association :

Tout comme l’association Endo France pour les femmes atteintes de l’endométriose, les intolérants au gluten, peuvent se tourner vers des associations comme l’AFDIAG, l’Association Française Des Intolérants Au Gluten dont je suis membre. Elle accompagne et défend les patients atteints de la maladie cœliaque mais aussi l’allergie et hypersensibilité au gluten et édite un journal d’informations trois fois par an. L’association propose des stages d’éducation nutritionnelle pour les enfants et adolescents mais aussi des séjours découvertes d’une semaine pour les adultes autour du « sans gluten ». Cette association est un véritable pilier pour les cœliaques.

Petit récap :

La maladie cœliaque est aussi appelée intolérance au gluten et est une maladie chronique demandant une alimentation particulière avec une consommation « sans gluten » à vie. Elle consiste donc à l’éviction de certains produits céréaliers.

Un accompagnement par des professionnels de santé (diététiciens, médecins…) est à envisager et des associations tels que l’AFDIAG permettent un accompagnement autrement.