Tout comme la nouvelle année civile la rentrée scolaire a son lot de routine et de bonnes résolutions. Parmi les “bonnes” résolutions les plus prises durant ces périodes, on retrouve la reprise du sport et/ou se mettre au “régime” avec souvent l’objectif de perdre du poids. On parle ensemble du fait de prendre des résolutions concernant activité physique et alimentation. 

Les résolutions 

Ces deux périodes signent un renouveau, dans un cas le passage d’une année à l’autre et dans le second une nouvelle année passée à l’école avec une nouvelle classe, de nouveaux camarades, de nouveaux apprentissages. Et par cette sensation de renouveau, nous avons tendance à vouloir “partir du bon pied” et c’est d’ailleurs souvent ce qu’on cherche aussi à faire entendre à nos enfants ou de manière générale aux plus jeunes d’entre nous, tout en rappelant les différents enjeux et en mettant un peu la pression sur les futures échéances. 

Ainsi, durant la rentrée scolaire beaucoup prennent la décision de se (re)mettre au sport, manger sainement, perdre du poids, passer plus de temps avec les enfants, ou encore passer moins de temps sur les écrans, etc… Mais sincèrement, dites-moi, avez-vous souvent mis en place et conservez ces différentes résolutions ?  

Si vous répondez non à la question, ne vous en faites pas vous êtes loin d’être les seuls et si votre réponse est oui et bien je vous en félicite, c’est une chouette nouvelle. Vous avez peut-être trouvé ce qui vous convenez 😉. 

Pourquoi n’arrivons-nous pas à tenir nos objectifs ? 

Il y a diverses raisons au fait que nous n’y arrivons pas, parfois nous sommes concerné que par une d’entre elle parfois plusieurs mais elles sont assez influentes pour nous faire abandonner. 

Parmi elles, nous retrouvons la peur face à l’immensité de la tâche. Nous sommes souvent très ambitieux et nos résolutions constituent très souvent une liste… Et qui dit liste dit que ce n’est pas un objectif que nous avons mais bien plusieurs et plus il y en a, plus ça fait peur et on se demande comment y parvenir. Donc on se concentre sur une chose à la fois ce qui déjà va demander du temps.  

Autrement, la réelle question que nous pouvons nous poser et pour qui et pourquoi mettre en place un ou plusieurs changements dans notre quotidien et nos routines. Est-ce pour nous ? Pour le conjoint ou la conjointe ou encore la famille ou x ou y ? Est-ce pour ma santé ? Mon bien-être (qu’il soit physique ou mental ? Pour plaire aux autres ? Ou parce que tout le monde le fait ? Quelles sont vos motivations. N’hésitez pas à prendre un papier et un crayon et de vous poser pour faire le point. Et surtout, n’oubliez pas que Vous êtes la personne la plus importante de votre vie et que c’est Votre corps, Votre santé et Votre vie.  

Alors oui, c’est vrai que ce serait mieux si vous arrétiez de fumer ou que vous fassiez un peu plus d’activité physique mais êtes-vous prêts et en avez-vous véritablement l’envie ? 

La bonne idée des résolutions : 

Là où nous trouvons du négatif, il faut aussi voir le positif et le garder pour avancer dans ce sens. Selon moi, nous pouvons garder l’idée de la date précise, que ce soit le 1er septembre, le 1er janvier ou le 27 mai là n’est pas l’importance. L’idée est plus d’inscrire dans vos agendas que vous commencerez ce jour-là votre objectif tel que vous le feriez pour un rendez-vous avec moi par exemple. Finis les “je m’y met demain” ou “j’arrête de fumer demain”, nous sommes des grands adeptes de la procrastination et nous savons que ce n’est certainement pas demain que nous allons commencer nos changements… Lorsque vous prenez votre premier rendez-vous, vous l’inscrivez à votre planning et vous prenez conscience que ce jour-là vous allez avoir des pistes pour vous aider mais surtout que vous allez potentiellement effectuer des changements dans votre quotidien. 

Petit récap :  

Ne prenez pas mille et une résolution pour ce début d’année mais fixez-vous peut-être un premier objectif mais seulement et seulement si c’est un véritable souhait de votre part et non pas le souhait de Pascal ou Léa. 

Et surtout prenez votre temps, allez à votre rythme en montant une marche après l’autre ; et au besoin, pensez à vous faire accompagner par un professionnel qui vous écoutera et guidera durant votre périple.