Carnet de santé

Le chocolat

Quoi de mieux pour fêter Pâques qu’un article sur le chocolat. Nous sommes nombreux à aimer en consommer et parce que l’une des questions les plus posée cette semaine était « Pâques approche et ai-je le droit de manger du chocolat ? ». On en parle ensemble.

Définition

Le chocolat est défini comme un produit obtenu par le mélange de pâte de cacao (dégraissé ou non), de beurre de cacao, de cacao amer et de sucre. Il peut avoir un ajout de lait, d’arome(s), de fruits ou autres.

Blanc, au lait ou noir, que choisir ?

Chocolat blanc, au lait, noir sans parler de fruits de multiples variétés sont commercialisés ; mais faut-il en privilégier un plus qu’un autre ? Pour cela, observons leurs compositions :

Type de chocolatComposition
Chocolat blancMinimum 20 % de beurre de cacao
Chocolat au laitMinimum 25% de cacao, maximum 50% de sucre, poudre de lait inférieur à 16%
Chocolat noirPâte de cacao + sucre + beurre de cacao

Ces chiffres sont régis par des lois et les chocolatiers sont tenus de les respecter pour pouvoir apposer ces dénominations.

Ainsi, on peut voir que tous portent le nom de « chocolat » bien qu’ils aient des compositions différentes. Les gouts des chocolats sont différents et c’est pour cette raison que nous n’aimons pas tous les chocolats.

Le chocolat, un aliment interdit ?

Ma réponse va être la même que ce soit pour du chocolat, du fromage ou des pâtes ; aucun aliment n’est interdit. Au même titre qu’il n’y a pas d’aliments miracles, tout est une question de ration et le chocolat aura autant sa place dans le cadre d’une perte de poids que dans une alimentation équilibrée.

Le chocolat allégé, bonne ou mauvaise idée ?

On trouve de plus en plus de produits portant la mention « allégé » sur le marché, c’est également le cas du chocolat.

Dans le cadre du chocolat, le sucre (du saccharose) est généralement remplacé par des édulcorants ou du fructose. Néanmoins, le sucre est souvent remplacé par de la matière grasse afin de compenser, donc à la question bonne ou mauvaise idée ? Je pense que nous sommes d’accord pour dire que ce n’est pas la meilleure et qu’il vaut mieux se faire plaisir !

Sa conservation ?

Le chocolat est un aliment fragile et sensible aux variations de température de part sa contenance de matières grasses. Il est également sensible aux odeurs et l’humidité, ce qui induit sa conservation dans de l’aluminium et un suremballage avec du papier. L’idéal est de le conserver dans un lieu aéré, sec et si possible à l’abris de la lumière entre 15 et 18°C.

Petit récap !

Le chocolat n’est pas un aliment interdit bien que la qualité ne soit pas la même selon le type que l’on choisit.

Le chocolat allégé n’a pas de réel intérêt lorsqu’on sait que la part de sucre enlevée est remplacée par de la matière grasse.

Enfin, au niveau de la conservation l’idéal est de le conserver entre 15 et 18°C.