Carnet de santé

Endométriose

Le saviez-vous ? Le 13 mars de chaque année est consacré à la Journée Mondiale De Lutte Contre L’Endométriose. On parle aujourd’hui de cette pathologie encore peu connue mais qui fait tout de même de plus en plus parler d’elle.

L’endométriose quésaco

L’endométriose est une maladie inflammatoire chronique et elle est définie selon l’INSERM de la façon suivante : « L’endométriose est une maladie gynécologique fréquente qui concerne une femme sur dix. Elle est liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. Différents organes peuvent être touchés. La maladie peut être asymptomatique. Mais dans certains cas, elle provoque des douleurs fortes (notamment au moment des règles) et/ou une infertilité. »1

Endométriose et alimentation

Il faut savoir que l’alimentation n’est pas un traitement de la maladie, néanmoins il a été montré que l’alimentation permet d’améliorer la qualité de vie et de réduire certains des symptômes, bien qu’il n’y a pas un « régime » spécifique à la pathologie.

Différentes écoles existent sur le sujet de l’alimentation en cas d’endométriose et toutes les alimentations ne correspondent pas forcément à toutes les patientes.

Dans un premier temps, il est important de faire le point sur vos douleurs de manières générales, des localisations des douleurs et effets sur le transit afin d’avoir des conseils les plus adaptés possibles.
En cas d’endométriose, il est très courant que des intolérances soient observés et il n’est pas rare qu’une alimentation pauvre en FODMAPs (alimentation à l’origine mise en place dans le cadre du Syndrome de l’Intestin Irritable) soit prescrite pour ces deux raisons.

Avant de mettre en place une alimentation spécifique, il faut reprendre les bases de l’alimentation et de faire l’état des lieux des habitudes alimentaires et si besoin est de rééquilibré le tout et de reprendre les grands principes à leurs bases tels que prendre son temps pour manger en s’asseyant et éviter des aliments pouvant facilement irriter les muqueuses.

Tous ces paramètres seront étudiés et vus avec le professionnel qui vous prendra en charge.

Pour les patientes :

L’endométriose est une pathologie difficile à vivre de part les douleurs qu’elle créer et les répercussions quotidiennes qu’elles engendrent tel que la vie professionnelle, familiale, sociale…

Comme pour toutes pathologies, si vous êtes atteinte d’endométriose (ou d’une autre pathologie) mon conseil serait de vous renseigner sur les associations tel que Femme endo and co et Endofrance  qui souvent proposent des ateliers, webinaires, tables rondes, rencontres, rdv individuel permettant un soutien aux femmes et un accompagnement pour améliorer la qualité de vie.

L’association Femme endo & Co et My baby pharm se sont associés cette année pour vous proposer une box endométriose

Je vous conseille également de vous tourner vers des professionnels de santés formés/ spécialisé dans votre pathologie.

Retrouvez l’ensemble des professionnels de santés : médecins anti-douleur, ostéopathes, sophrologues, médecins PMA, etc sur le site du résendo.

Petit récap :

L’endométriose est une maladie inflammatoire touchant environ 10% des femmes et pouvant engendrer de nombreuses douleurs au quotidien.

Au niveau de l’alimentation, l’idéal est de pouvoir se faire accompagner pour établir avec votre praticien l’alimentation qui vous correspondra le mieux.

Enfin, je vous conseille également de vous tourner vers des associations de patients qui sauront faire partie de votre parcours selon vos besoins.

: https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/endometriose

Etude scientifique : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23642910/